Sondage : Votre scène préférée de l’épisode 8×05 de TVD | Vampire Diaries France


Sondage : Votre scène préférée de l’épisode 8×05 de TVD

tvd-bonenzo-8x05Le cinquième épisode de la saison 8 de TVD a été diffusé vendredi soir aux USA sur la CW , le groupe a fait ses adieux à Tyler, Bonnie parvient à faire revenir Enzo mais les sirènes ont encore un coup d’avance…

Je vous propose aujourd’hui de revenir sur cet épisode 8×05 intitulé « Coming Home Was a Mistake » afin de désigner quelle a été votre scène favorite de ce cinquième épisode de la saison 8 de Vampire Diaries via le sondage habituel.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à argumenter votre choix dans les commentaires ou à ajouter une scène que j’aurai pu oublier dans le sondage.

Merci et bon vote.

Quelle a été votre scène préférée de l'épisode 8x05 de TVD

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Étiquettes : , , ,



Merci de respecter le site et ses utilisateurs en postant des commentaires uniquement en rapport avec la série.

3 Commentaires pour “Sondage : Votre scène préférée de l’épisode 8×05 de TVD”

  1. Lilihammer56

    Toutes les scènes Bonenzo évidement 😉

  2. Antz

    Les adieux du groupe à Tyler devant la grande roue de la fête foraine

  3. tvd

    Dure de choisir pour cet épisode, il y avait vraiment de belles scènes, clins d’œil au 2 de la saison 2 etc…Mais pas que. Une ambiance générale très « premières saisons. »
    Stefan et Caroline forment un joli couple, largement plus naturel que la saison dernière, on revient aux bases, un couple unit qui se bat pour le rester malgré les événements autour. Sans le côté relou de « j’en pince pour ton frère ». Une parole pour Tyler et pour Elena, aucune négation de la vie amoureuse passée de ses deux perso, mais après avoir chacun connu le grand amour, ils tournent une page et en écrivent un nouveau, le leur, nourri de leur amitié, de leur compréhension mutuelle et de leur support. Ça paraît tellement évident qu’on se demande pourquoi on a pas eu ce genre là l’an dernier. On sait que ça va probablement tourner au vinaigre, mais au moins vu le début de la saison, si on reste dans la même veine (si j’ose dire) d’obstacles pour la suite, ça sera mieux que l’an dernier.
    .
    Caroline explique à Bonnie comment elle est revenue de son turn off: très belle scène, très naturelle, plus fluide que celle de leur dispute (mais normal vu que les actrices devaient jouer la tension d’un abcès à crever). Ça rappelle également leur complicité des premières saisons. J’aurais préféré voir cette scène avant celle ou Bonnie se ramène sur le lit de Caroline en criant « june wedding!!! » qui faisait un chouillat forcé niveau timing (comme l’avait d’ailleurs souligné Caroline).
    .
    La scène Matt-Caroline, super mignonne aussi, et pas que, grâce à ça ils ont découvert qui était Seline et ça fait une jolie rupture entre le moment où ils profitent de la vie, et l’angoisse qui les réveille brusquement à nouveau. Un léger espoir pour Matt Donovan de ne plus être juste gentil, mignon, à prendre en pitié, mais qui aurait sa place dans l’intrigue globale. Pas juste l’humain de service pour la symbolique, mais faire avancer l’histoire. Surtout que l’acteur est plutôt bon, donc je n’ai jamais compris cet excès de radinerie concernant ses storylines.
    .
    Sybil libère Damon c’était très prévisible (dès que le mec se barre pour aller reconnaître le corps de Georgie ou ce qu’il en reste…) mais restait distrayant. Damon au dodo, ça aurait fait une redite.
    .
    Seline et les jumelles font de la magie….Flippant. On dirait qu’elle les a déjà perverti.
    .
    Sybil veut que Damon soit totalement à elle, ridicule. C’est pour ça qu’une grosse partie de l’audience peut pas se la voir. La ça fait juste co***asse de base. Ça passait largement mieux avec Katherine, quand elle voulait Stefan pour elle toute seule. Connaître le passé de Sybil via l’épisode précédent ne la rend pas plus attachante. On a beau dire, n’est pas Nina qui veut, et la meilleure des sa*ope restera toujours Katherine. Aucune « méchante » ne lui est arrivée à la cheville depuis. Donc certes Katherine était peut être plus organique dans le scénario global, mais ça doit aussi peut être tenir au talent de Nina.
    .
    Damon menace Matt durant l’enterrement: je ne sais pas trop quoi penser de cette scène. Je pense que l’effet recherché est raté ou incomplet. J’ai pas eu peur une seconde, pour moi Matt allait s’en sortir. Et la petite torture interne de Damon était forcée, alors qu’elle a été présente de manière continue et plus subtile sur le reste de l’épisode. Donc je ne sais pas, dans l’idée cette scène aurait pu être géniale, mais quelque chose n’a pas pris me concernant. Encore moins le « personne ne te veux ici » de Caroline. Non tu crois? La scène où elle dit à Stefan quand il dit qu’il ne sait plus quoi faire avec Damon et où elle lui répond, t »u pourrais déjà dire adieu à Tyler avec nous car on lui doit » était largement plus juste et naturelle. La scène au cimetière tu vois l’effet dramatique et spectacle qu’on essaye de nous imposer mais quelque chose ne prend pas.
    .
    Le baiser Steroline à la fête foraine: mignon. Joli clin d’oeil à la scène qui a été fondamentale pour eux pour la suite dans le 2×02 et celé le début d’une belle amitié. La boucle est bouclée. Ils sont là grandis, avec beaucoup plus de maturité, c’est beau.
    .
    La confrontation Stefan-Damon. Pas mal, mais un peu comme la scène Damon-Matt, j’ai l’impression qu’elle était prévue pour être plus intense que ce que j’ai perçu au final. Par contre la folie en demi teinte de Damon tout au long de l’épisode qui laisse un arrière goût de cul entre 2 chaises…assez intéressant. Sybil lui a vraiment grillé le cerveau et là tout se mélange on dirait. On prend vraiment Damon en pitié dans cette épisode, ce qui est fort quand même. Et savoir qu’il a ressenti quelque chose quand il a tué Tyler, c’est à la fois terrifiant et…je ne trouve pas le mot adéquate. Mais en tout cas ce flou artistique autour de lui était intéressant dans cet épisode malgré quelques moments clichés ou étranges…
    Au cimetière notamment= « Je vous ai creusé vos tombes, choisissez un plumard »// »Non je ne vous ferais pas le plaisir de tuer le petit Matt et vous donner l’occasion de me détester ». XD il est FOU ça y est. Je ne sais pas si Ian aime jouer les barjo, mais son jeu était convaincant.
    .
    La scène d’intro: Matt préviens le groupe. Aussi triste qu’hilarante. la tête qu’ils font tous…à croire que chaque fois que le nom de Matt apparaît sur leur écran c’est pour une triste nouvelle. Ça n’a que renforcé la beauté de la scène Matt-Caroline ensuite. Ils ont une petite piqûre de rappel sur le fait qu’ils sont tous mortels quoi qu’ils en pensent, et que profiter des uns des autres, c’est maintenant, à chaque moments d’accalmie volée. Ça m’amène à la scène d’adieux à la fête foraine, puis au moment où Caro découvre grâce à Matt qui est Seline. 2 moments nécessaires à l’épisode et qui s’équilibrent bien.
    .
    La scène Bonnie-Enzo, décidément ils s’en prennent plein la tronche ces deux là. 3 secondes de bonheur en flash back sur leur passé, et toujours des courses contre la montre dans le présent. Il était tant que ça s’arrête. Un peu plus on serait tombé dans la redondance. Que dire, à la fois ça fait très drame télévisuel poussé…à la fois étonnamment ça marche. Je découvre vraiment une nouvelle palette d’émotions que je n’avais jamais vu chez aucun des 2 acteurs avant et ça, comme dirait la pub, pour tout le reste il y a master card, mais ça ça n’a pas de prix. A moins que ça soit autre chose. XD
    Bon bref, on sent parfois les gros sabot derrière, mais le jeu des acteurs est dingue. Sympa de retrouver le côté couillon-charmeur d’Enzo qu’on a connu de lui en saison 5, avec cette humanité éteinte. En même temps, j’ai trouvé ça assez léger, on aurait pu craindre la redondance, du « encore un sans humanité qui va faire sa langue de pute », mais le fait qu’on nous ait dit dans l’épisode précédent que c’était ce qu’il se passait hors écran, et que dans celui-ci on nous en mette pas des tonnes, ben ça passe crème j’ai envie de dire. Y a certes des incohérences, par exemple pourquoi il ne blesse pas Bonnie alors qu’il en a l’occasion plein de fois, mais bon, on comprend que vu qu’elle blessée ou en danger et ce qui réactive son humanité, ma lecture c’est qu’il le savait et que du coup il ne fait surtout rien contre elle. Puis alors le cou des pop corn que Bonnie lui envoie dans la bouche, c’est tellement con que ça en devient touchant, surtout quand on connait l’histoire que chacun d’eux a eu avant de se rencontrer, ce type de scène paraît tellement surréaliste les concernant, qu’un bête truc concon en devient beau.
    .
    Autre: si j’avais dû choisir une autre scène: Le discours de Stefan. C’était simple, beau, et vrai. Nouvelle façon de gérer la merde. Et oui, après tout, Elena si elle se réveille a besoin d’un « roman » équilibré, lire la merde tout le temps, non merci. Elle s’est pas sacrifiée pour ça. Là elle aura une histoire avec ses moments d’angoisse et de respiration. Tant mieux pour nous qui regardons, tant mieux pour elle qui lira. Je ne dis pas que mettre Damon dans un cercueil était la meilleure solution, après que tout le monde lui ait reproché de le faire l’an dernier, mais là les circonstances sont différentes. Je pense que c’était juste histoire de prendre une pause, Stefan ne comptait pas l’y laisser, mais il voulait prendre le temps d’élaborer une stratégie, chose compliqué avec Damon devenu ingérable mais criant aussi au secours…
    Ben du coup, il n’aura pas la question de quand il ira le libérer vu que Sybil lui a coupé l’herbe sous le pied…
    .
    D’un côté cet état de folie de Damon est intéressant, d’un autre j’ai vraiment hâte qu’il se retrouve et tue Sybil de ses propres mains, ou au contraire mieux encore qu’il ne la tue pas, mais qu’elle meurt quand même devant lui.
    .
    Certes à part apprendre qui est Seline (ce que nous spectateurs savions déjà), pas de pas de géant dans l’intrigue, mais comme d’autres épisodes autours sont mal équilibrés (moment d’accalmie /drama), un épisode comme ça, ça fait du bien.

Ajouter un commentaire