Sondage : Votre scène préférée de l’épisode 7×21 de TVD | Vampire Diaries France


Sondage : Votre scène préférée de l’épisode 7×21 de TVD

tvd 7x21 Damon et BonnieExcellent avant dernier épisode de la saison 7 de Vampire Diaries, l’épisode 7×21 intitulé « Requiem for a Dream » est riche en souvenirs, en action, en émotions et en retournements de situations.

Je vous propose aujourd’hui de revenir sur cet épisode 21 saison 7 de TVD en désignant quelle a été votre scène favorite de l’épisode via le sondage habituel.

N’oubliez pas d’argumenter votre choix dans les commentaires ou d’ajouter une scène manquante au sondage.

Merci et bon vote.

Quelle a été votre scène préférée de l'épisode 7x21 de TVD

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Étiquettes : ,



Merci de respecter le site et ses utilisateurs en postant des commentaires uniquement en rapport avec la série.

5 Commentaires pour “Sondage : Votre scène préférée de l’épisode 7×21 de TVD”

  1. Antz

    Ma scène préférée : quand Damon affronte Bonnie et lui avoue ses sentiments devant l’autel de ses souvenirs.

  2. stefmonsalvatore59

    La scène de fin entre Damon et Enzo et surtout les scènes Steroline sont les meilleures scènes !

  3. fantomette

    La dernière scène entre Damon et,
    Bonnie,
    lorsqu’il lui demande pardon,
    très beau jeu d’acteurs.
    J’ai pas mal mis en cause les lourdeurs de cette deuxième partie de saison,
    mais j’avoue que la façon dont il lui crache, lui hurle sa façon de l’aimer m’a émue, ainsi que la larme de Bonnie.
    Concernant le Steroline,
    c’est inconsistant et affligeant,
    encore plus avec ce triangle en toc,
    Stefan s’excusant platement,
    Caroline, ne se rendant compte que maintenant ce que ça fait d’être chassé,
    venant ensuite philosopher dans la voiture avec Stefan sur le fait d’abandonner ce qu’on aime…
    une misère ce couple.

  4. tvd

    La scène Bamon était bonne. C’est un beau duo. Espérons qu’il devienne plus fluide, car oui, parfois ça ne l’est pas toujours.
    Un autre beau duo, le Benzo. Inattendu, mais bien mené (scénario+réalisation+jeu d’acteurs), malgré les ellipses qu’on ne verra pas du fait de la timeline de cette saison. C’est fluide, les acteurs arrivent à être nature (on ne voit pas un développement classique, mais le résultat de leur rapport sous entend bien que ce développement a eu lieu, et ça ne fait pas forcé).
    .
    .
    Damon et Enzo: ils ont partagé une amitié noble dans le passé. A voir si Damon refait un pas vers Enzo voyant comment il se dévoue à Bonnie.
    Pour ça il a besoin de se sentir digne de l’amitié qu’ils avaient durant augustine, et à bien y réfléchir, les dernières actions de Damon (« je suis le mauvais gars, je fais le sale boulot comme ça tu n’as pas à le faire ») sont presque un aveux maladroit de montrer son amour à Enzo. Très similaire avec ses comportements qu’il avait envers Stefan, son frère…
    .
    Damon: Le fait qu’il se sente autorisé à dire à Bonnie qu’il l’aime, prouve qu’il est peut-être sur la voie…
    Après Elena, Liz (et un peu Caroline par extension, cf scène de l’enterrement où il s’est adressé à elle sans l’ironie qui caractérise leur antipathie usuelle) et Lily, vient Bonnie sur le chemin de son auto-pardon. Toutes des femmes. N’oublions pas non plus l’impacte qu’à eu Rose sur lui également, plus ponctuel, mais au combien révélateur. Katherine dans une moindre mesure, car n’a pas été que négative. Elles colmatent la brèche en lui. Peut-être sur la voie d’un aplanissement de ses relations avec les hommes qui lui sont proches aussi? Stefan, Enzo, Alaric…
    .
    Damon et Enzo: Il y a bien eu une théorie du lien fraternel qui a circulé à un moment, sur Damon et Enzo. Mais c’est au sens symbolique que l’on peut voir ces non frères, qui se sont pourtant choisi à un moment, ce qui est beau. (On ne choisi pas sa famille). On retiendra que malgré sa rancœur pour Damon, Enzo ira titiller Stefan, ce frère si peu à la hauteur selon lui, alors que lui se démène pour Damon.
    Pour moi la relation de Damon et Enzo a une importance capitale dans l’histoire de Damon, tout comme Lexi pour Stefan. Mais d’une façon différente et passant par une étape plus conflictuelle parce qu’accepter la présence d’Enzo à ses côté voudrait dire…
    Et le fait qu’Enzo soit un homme tinte la relation différemment également, Lexi et Stefan, il n’y a pas cette rivalité potentielle entre amis du même sexe (ou les frères entre eux).
    Damon et Enzo, presque des frères de sang dans la symbolique comme quand certains font une entaille pour mêler leur sang, jurer à la vie à la mort, ici Enzo a cédé sa ration de sang à Damon, pour qu’il soit fort pour 2, pour qu’il les sauve. Vivre ensemble en prison et en sortir ensemble, c’était le pacte. Une amitié de l’honneur. Que Damon avait accepté.
    Damon avait accepté la confiance énorme qu’Enzo avait placé en lui. (Dommage que je ne puisse pas souligner cette phrase!).
    Damon, celui qui dira, des années plus tard à Elena, « je ne veux pas que les gens attendent de moi que j’agisse bien » (pas mots à mots mais vous voyez à quoi je fais référence). Pourtant, ceci il l’avait accepté avec Enzo.
    C’est incroyable que la relation Damon et Enzo ait été autant oubliée, ignorée par Damon et en même temps c’est très logique. Plus ça va, plus ma compréhension du personnage de Damon s’ouvre, et c’est assez excitant je dois dire.
    .
    Devant l’échec de ne pas être assez fort pour les sortir de là tous les 2, Damon a éteint son humanité. Damon n’a parlé d’Enzo à Stefan et Elena qu’une fois contraint de le faire, ça laisse imaginer la hauteur de culpabilité/honte qu’il a eu en le laissant. Voir Enzo doit être irritant pour lui parce que ça lui rappelle son erreur, sa trahison. Comme avec les autres, Damon s’est fermé vis-à-vis d’Enzo parce que c’était plus simple que de se laisser aimer par lui, surtout après l’avoir abandonné et avoir tué Maggie…
    .
    Mais Enzo sorti de l’Augustine a eu du mal à se réadapter, des années de solitude, ça peut rendre fou n’importe qui. Enzo s’est donc perdu aussi, a fait des erreurs, a sacrifié des innocents, s’en est tantôt pris aux proches de Damon, tantôt à essayer de s’en rapprocher (ce qu’il a fini par réussir, avec Bonnie).
    Mais il est clair qu’au fond, Enzo a peut-être tenu à Augustine, en se disant qu’en sortant, il pourrait retrouver Maggie et Damon.
    Le reproche qu’il fait à Damon, après avoir choisi Lily, est significatif: « J’ai essayé de te choisir toi et tes amis bien souvent ». Sous entendu: « après m’avoir abandonné, il fut normal que tu m’intègre à ton groupe d’amis, à ce que tu as pu trouver, pendant que moi je croupissais en prison. Ta mère, elle, me veut bien dans sa famille. » Ok c’est glauque et presque Oedipien (Lily-Enzo, j’entends), mais encore une fois, par extension, faire parti de la famille de Lily, lui permettait de faire partie par alliance, de la famille de Damon, même si Damon et Lily étaient en rupture familiale à ce moment. Et puis pour le coup, ça renvoie aussi à l’histoire personnelle d’Enzo, qui n’a pas été choyé par une mère.
    .
    Enzo a été traversé d’ambivalence, par sa rancune/haine,espoir/amour pour Damon, celui qui l’a laissé mais qui aurait pu l’aider à se réadapter au monde. Car Damon a essayé de le sauver quand même et mourir tous les 2 au fond, ce n’est pas ce qu’Enzo voulait, lui qui est prêt à se sacrifier pour de grandes causes et pour ceux qu’il aime.
    Il a aussi pardonné l’impardonnable pour Maggie (comme Stefan a pardonné pour Lexi). Il a aussi éteint son humanité, dans une scène poignante (« je ne peux pas te haïr, Damon, quand tu es tout ce qu’il me reste »).
    Enzo a essayé, mais ça ne tenait pas qu’à lui. Ce qu’il dit sur le sujet à Bonnie, dans le flashback de l’épisode 19, est très révélateur. « Ne passe pas 50 à te torturer, à chercher ce qui ne va pas chez toi ou ce que tu as fait de mal, Damon à un problème ».
    Enzo ne ferme pas là la porte à Damon, mais il comprend que lui courir après quoi que Damon fasse, n’est pas lui rendre service. C’est aussi ça, une amitié noble.
    .
    Damon et Bonnie sont en fait les personnes qui peuvent comprendre Enzo le mieux, pour des raisons différentes. Tous les 2 retrouvent chez Enzo des choses qui font écho à leur propre histoire, sentiments, épreuves.
    Damon admire et respecte Bonnie. Il s’avouerait l’estime qu’il a pour Enzo également si ça ne le ramenait pas autant à ce qu’il n’aime pas en lui-même.
    On retrouve clairement des parallèles, dans l’amour qu’Enzo et Bonnie portent à Damon.
    .
    Si la leçon à tirer de ce beau trio d’acteur est qu’il est possible d’avoir de l’amour (amical inclus donc) pour un ami et un amoureux, sans forcément tomber dans le triangle amoureux à tous les coups, bingo!
    Ça serait un exploit pour tvd et une jolie conclusion pour Bonnie qui a souvent placé la mission avant son épanouissement personnel, et qui récolte à la fois une romance stable et passionnée et une amitié profonde et réciproque.
    Pour moi le Bamon amical commence vraiment maintenant (ou pourrait atteindre une dimension vraie et supérieure), parce que même si on le savait, ça fait du bien d’entendre Damon dire qu’il aime Bonnie. Peut-être qu’à défaut de lui amener le bon café, il agira désormais en ami attentif et que cette relation gagnera en constance. Et pour le coup, ça pourrait être bénéfique aussi au defan, car je ne vois pas Damon changer pour Bonnie et pas pour Stefan. Il serait souhaitable pour Elena de se réveiller avant 60 ans (car pour elle aussi, le temps défile, mais sans elle), mais si Bonnie devait mourir, encore, ça serait un déchirement pour le Bamon.
    Car après tout ça, nier l’importance de Bonnie et Damon l’un pour l’autre serait culotté, et on n’a pas besoin de les vouloir romantiquement ensemble pour le constater.
    Je n’aurais pas écrit ça avant cet épisode, et à voir si ça se confirme et pas seulement des mots en l’air de Damon, mais le Bamon pourrait très bien être une des relations les plus nobles de la série.
    .
    Quand à la réparation symbolique que le Benzo apporterait dans la relation Damon-Enzo, elle saute aux yeux. Damon a privé Enzo de Maggie, mais si Enzo a rencontré Bonnie, c’est bien grâce au fait qu’il ne pouvait pas renoncer à Damon, qu’il est resté dans les parages, et que grâce à ça, il a rencontré Bonnie, l’amie de Damon.
    .
    Le defan pourrait suivre après tout ça. Le delena fonctionnel aussi. Car Damon aura cheminé et sera fonctionnel avec autrui par et pour lui-même.
    Pour le coup, le triangle Enzo-Bonnie-Damon, s’il ne devient pas amoureux, sera très signifiant concernant Damon qui a le cheminement laborieux. Et une bien belle porte de sortie…

  5. tvd

    Après avoir vu l’épisode 22:
    Damon-Enzo finissent la saison ensemble: peut-être une redite pour certains (puisqu’ils qu’ils vont faire un carnage) mais ça confirme l’importance de leur relation dont j’ai parlé il y a quelques jours. A croire que ces hommes ont beaucoup de pudeur et ne peuvent continuer à se côtoyer que par l’intermédiaire d’une femme. Pour Defan c’était Elena, les frères ennemis au début, avant d’entendre de la bouche de Stefan qu’Elena avait aidé à les garder en contact/ les rapprocher.
    Pour Denzo, c’est Bonnie. Enzo et Damon se sont envoyé des piques mais la dernière de Damon: « Quoi, Enzo est toujours en vie?! », est différente, pleine d’affection et de conscience (puisque c’est grâce à lui, et il ne cache pas sa joie derrière cette pique).
    Damon a fait le sacrifice ultime en pénétrant dans l’armurerie pour sauver Bonnie (et par extension Enzo), au risque d’y rencontrer « la chose ». A son tour, Enzo qui aurait pu en rester là (ils étaient quittes, après que Damon l’ai laissé à Augustine et ait tué Maggie, dette payée), est allé sauver Damon. A Damon il dit que c’était pour Bonnie, être son héros, sauver le best friend de Bonnie. Sauf que ça ne tient pas, puisqu’il dit qu’il s’est « faufilé » discrètement en cachette. Enzo va sauver Damon pour lui-même parce qu’en dépit de leurs derniers différents, reste ce lien fort entre eux, à la vie à la mort. Parce qu’à l’image de ce qu’Enzo a dit à Stefan en saison 6, il ne peut pas se résoudre à abandonner Damon. Parce qu’un « frère » n’abandonne pas. Parce que quoi qu’ils puissent railler entre eux, ils se sont choisi, des années auparavant, dans cette prison de l’augustine. Ce qui est tragique c’est qu’à ce stade, Damon et Enzo avaient atteint un gros pallier dans la rédemption, s’étaient ouvert à autrui, à agir autrement que par impulsivité réactionnelle, peur, solitude… qu’ils avaient eu un déclic, juste avant de se faire « contaminer » par cette chose mystérieuse, qui fait ressortir en eux le démon, et un des pires démons intérieur qu’ils n’ont eu à affronter jusqu’àlors. A la fin de toute cette histoire, dire qu’Enzo et Damon sont les plus à même de comprendre Enzo et Damon, sera encore plus vrai. Idem pour Bonnie qui a eu à lutter contre quelque chose (chasseuse) qui la faisait agir contre sa volonté. Ces trois là se sont décidément bien trouvé.

Ajouter un commentaire